Master mention STAPS : Activité physique adaptée et santé

Master STAPS : activité physique adaptée et santé
Université Paris-Saclay

Le Master mention STAPS : Activité Physique Adaptée et Santé comprend 2 finalités :

  • Vieillissement et Handicap : Mouvement et Adaptation (VHMA)
  • Handicap Neurologique (HN)

Lien vers le site de l'Université Paris-Saclay

Candidater

Vous pouvez dès à présent candidater sur le site de l’Université Paris-Saclay à l'adresse suivante :
https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/formation/admission

Description

L'objectif principal du master, dans le Domaine STS, est de former des spécialistes du mouvement humain (STAPS), des professionnels para-médicaux et des médecins.

Ces professionnels seront former à l’analyse et la recherche concernant les perturbations de la mobilité liées à l’âge ou au handicap en fonction d’un environnement donné, afin de proposer et de contribuer à mettre en œuvre des solutions techniques adaptées pour prévenir les décompensations, et préserver la mobilité ou compenser les conséquences fonctionnelles de ces troubles (parcours « VHMA ») la recherche dans le domaine du handicap neurologique (parcours « Handicap Neurologique »).

Débouchés

Finalité : Vieillissement et Handicap : Mouvement et Adaptation (VHMA)

Type d’emploi : Coordinateur d’équipe (APA), Chef de projet, Responsable réseau de santé, Evaluateur expert, Ingénieur conseil, Chargé de missions, Consultant, Diagnosticien accessibilité, Actiphysicien en secteur hospitalier, chercheur, ingénieur d’étude.

Organisations : Conseil régionaux, conseil général, collectivité territoriale, service prévention santé, comité régional d’éducation pour la santé, programmes nationaux de nutrition et/ou prévention santé, assurance, mutuelle, réseau de santé, mairie, établissements spécialisés, fédérations sportives spécialisées, entreprise privée de remise en forme...

Finalité : Handicap neurologique (HN)

Il s’agira de former à la recherche des médecins en MPR visant une carrière hospitalo-universitaire ou non. Ce master permettra à ceux s’orientant vers une carrière hospitalo-universitaire de poursuivre leur formation à la recherche dans un second temps par un doctorat en sciences.

Pour les professionnels para-médicaux, cette formation pourrait leur permettre de s’initier à la recherche et de poursuivre éventuellement par la suite par un doctorat. En effet, il est très probable que l’entrée de ces différentes professions dans le monde universitaire par la mise en œuvre de la réforme LMD crée des besoins nouveaux dans ces écoles en termes d’enseignement et de recherche. Une demande de reconnaissance par le ministère de la santé de ce Master en tant que « pratiques avancées » sera bien entendu nécessaire. Il sera probablement nécessaire d’avoir l’équivalent d’un master ou doctorat pour enseigner et faire de la recherche dans ces différentes filières à l’avenir. Le handicap d’origine neurologique représente une part importante de la formation de la plupart de ces filières de lrt de ces filières de lrt de ces filiè.-mé:a la suittetions : Conseil r&eac li&uInsceacuthacute;e denvir cenaclay &agrav&Eement et dcuty_child %A9s+Phylaquata=!nnaisup>Type d&rsHa-m&eacUPSay)&rsqf="#"de p pr&e; cevre;este; vee _liass="nav-overlay_childeacurey_chilteneccute;rentesde de reconnaites fili&egrmé &eacu view-main STAPS :richwww.ulabel