Témoignages

 

 

Jeanne Chartier-Fouquet, programme ERASMUS

 

"Dans le cadre ma troisième année de licence en management du sport, j'ai eu l'opportunité d'effectuer un semestre en ERASMUS à Prague, au sein de l'Université Charles.

 

 

 

Steeve Jeanville, échange international à l'Université de Sherbrooke.

 

"Lors de ma troisième année de Licence en Management du Sport à l'automne 2016, j'ai eu la chance d’effectuer une mobilité d’étude au sein de l'Université de Sherbrooke au Québec (Canada).

Située à environ 150 km à l'est de Montréal, Sherbrooke est une ville étudiante très dynamique qui vit au rythme de son université. Avant mon départ on me vantait la gentillesse et l'accueil des québécois et j'ai eu la chance de constater que ces dires étaient bel et bien fondés.

En effet, l'Université de Sherbrooke est une grande et belle université où le cadre, qui se veut proche de la nature, est agréable. L'administration a mis en œuvre tout au long de la session des événements pour faire découvrir et partager la culture et les richesses du Québec. Au fil des jours, en même temps que les arbres changent de couleur et nous font traverser l'été indien, on ressent ce sentiment d'appartenance à une même institution notamment par le biais du sport avec l'équipe universitaire des Vert et Or qui chaque semaine défend les couleurs de l'UdeS devant ses étudiants.

J'ai vraiment adoré cet échange au Canada qui m'a permis de vivre une expérience folle aussi bien d'un point de vue humain, scolaire que culturel. J'y ai fait de très belles rencontres que ce soit au niveau des québécois ou des étudiants étrangers parmi lesquels bon nombre de français avaient fait le même choix que moi. Cette expérience à l’étranger a été déterminante dans la construction de mon projet professionnel et m’a permis d’en apprendre plus sur moi-même et mes aspirations. En effet j’en suis revenu avec un esprit beaucoup plus ouvert et une volonté de poursuivre mon chemin dans la découverte de notre monde et des cultures qui l’animent."

 

 

 

 

Camille Debourdeau, mobilité d'étude en 2017

 "Lors de mon Master 1 en Managemlent du Sport en 2017, j'ai eu la chance de partir un semestre à Molde en Norvége pour étudier. Les 6 mois passés là-bas ont été formidable, j'ai pu rencontrer des étudiants du monde entier, participer à des cours de profs internationaux et connu dans le management du sport. Ça a aussi été l'occasion d'apprendre et de travailler autrement : des matières en séminaires sur plusieurs jours avec beaucoup de lectures en anglais! 

Et n'oublions pas la beauté du pays et ses aurores boréales. Ca a été l'occasion de découvrir des paysages magnifiques et de redécouvrir les joies de la randonnée."

https://panorama.himolde.no/2017/12/01/five-exchange-students-verdict-on-studying-and-living-in-molde/

 

 

Audric Pelissier, échange international à l'Université du Québec

"Postuler pour cet échange universitaire à l'Université du Québec à Montréal est sans aucun doute la meilleure décision que j’ai jamais prise ! Ce semestre d’études, pendant l'année 2018/2019 lors de ma L3 staps parcours éducation motricité 2nd degré, a été pour moi un « nouveau » challenge à relever, qui a bouleversé mon quotidien en m’a obligé à sortir de ma zone de confort. D’un point de vue purement universitaire, étudier à l'UQAM m’a permis d’enrichir mes connaissances et de progresser au niveau théorique comme au niveau pratique tout en étant confronté à un style d’enseignement totalement différent. Outre l’aspect universitaire, cet échange m’a permis de rencontrer des personnes incroyables qui sont devenues de vrais amis, mais également d’assouvir tous mes désirs de voyages et de découvertes dans ce pays qui regorge de surprises ! 

Cet échange m’a apporté une réelle plus-value et j’en garde d’excellents souvenirs ! "

 

 

 

William Le Guel, étudiant en Master 1 Management du Sport en Californie :

"Me voila installé en Californie depuis 2 mois maintenant et tout se passe pour le mieux !

Les premières semaines se résument principalement à la découverte de mon nouvel environnement : le campus de California State University, Dominguez Hills et la ville de Los Angeles. J’ai pu faire énormément de rencontres avec des gens provenant de tous horizons. Il est intéressant de constater les différences culturelles entre Français et Américains : je les trouve personnellement très accueillants et ouverts d’esprit, parfois à tel point qu’ils donnent l’impression de frôler l’hypocrisie ! Un autre choc culturel que j’ai pu avoir se trouve notamment au niveau de l’alimentation beaucoup plus calorique, et avec des portions beaucoup plus importantes que chez nous.

En ce qui concerne la vie étudiante, cette expérience se révèle particulièrement instructive : le système éducatif américain est complètement différent du système français. La différence la plus marquante selon moi se trouve dans l’autonomie accordée aux étudiants. Nous sommes responsabilisés par un système qui nous impose de sélectionner nos cours et de construire notre propre emploi du temps. Il en est de même en ce qui concerne la méthode pédagogique : le nombre d’heures de cours est relativement faible, mais le travail et l’investissement personnel sont indispensables dans la mesure où les cours servent principalement à obtenir des précisions sur le contenu des livres et à la correction des exercices. J’apprécie beaucoup cet environnement qui est à mon sens propice au développement de la gestion du temps.

Enfin sur le point professionnel, j’ai pu faire d’intéressantes rencontres grâce à ma structure d’accueil qui a vraiment su m’écouter et me soutenir dans mes projets. Je suis maintenant responsable de la communication des équipes de basket de mon université d’accueil, et ai eu l’occasion de rencontrer les responsables du pôle Product Testing de chez Nike Basketball et de me mettre en relation avec eux.

Je suis vraiment heureux d’avoir saisi cette opportunité de faire cette année d’étude à l’étranger et je tiens à remercier les services des relations internationales de l’UFR STAPS de l'Université Paris-Sud et de l’Université Paris-Saclay qui ont vraiment su m’épauler dans mon projet. Je suis surexcité par cette nouvelle aventure qui ne fait que de commencer, et je compte bien en tirer le maximum aussi bien sur le plan professionnel qu’humain"