Christophe Granger

 

 

Maître de conférences

christophe.granger @ universite-paris-saclay.fr

Université Paris-Saclay

Faculté des Sciences du Sport

Bâtiment 335, bureau 119

Rue Pierre de Coubertin

91440 Bures sur Yvette

 

Tel. : +33 (0)1.69.15.61.95

 

 Domaine de recherche

Situé dans le champ de la socio-histoire, mon travail porte principalement sur l’intellection des formes corporelles de la vie sociale, autrement dit sur la place des conduites corporelles, des socialisations et des mises en jeu du corps, et notamment la construction du « vivre sportivement », dans les luttes de classement et de reclassement auxquels se livrent les groupes sociaux en compétition pour la définition des manières d’être légitimes. En prenant pour terrain l’ordre des pratiques sociales et celui de l’autonomisation des contextes d’action qui passent par le corps (vacances, sport, plage, travail, etc.), mais aussi en étudiant la construction de champs de spécialistes des choses corporelles, comme les médecins, les juristes, l’État, l’école ou le clergé, dont les rapports de force sont constitutifs des catégorisations corporelles du monde social, c’est à ce programme général, celui en quelque sorte d’une socio-histoire du « capital corporel », que je consacre mes travaux. Outre qu’ils prennent appui sur des terrains d’analyses qui concernent la genèse des catégories de jugement qui ont présidé à l’autonomisation historique d’un espace des sports et à la spectacularisation des activités sportives (gestes, jeu, critique, organisation, perception), mais aussi la sociologie historique des sensibilités (bruits, douleur, ennui) comme mode de construction des conduites sociales, ce travail de recherche s’adosse à une plus large réflexion sur l’épistémologie des sciences sociales.

Research Interest

Rooted in the field of sociology and historical sociology, my work focuses mainly on the understanding of the bodily forms of social life, ie on the place of bodily conducts, socializations and the play of the body, and in particular the construction of the “To live sportingly”, in the struggles of classification and reclassification by which the social groups are engaged in the definition of the “ways of being”. By taking as ground the order of social practices and that of the empowerment of action contexts which pass through the body (holidays, sport, beach, work, etc.), but also by studying the construction of fields of specialists in “bodily matters”, such as doctors, lawyers, the State, the school or the clergy, whose power relations constitute the bodily categorizations of the social world, it is to this general program, a sort of socio-history of "body capital", that I devote my researches. Besides that they are based on analyzes which concern the genesis of the categories of judgment which presided over the historical autonomy of a space of sports and the spectacularization of sporting activities (gestures, play, criticism, organization, perception), but also the historical sociology of sensitivities (noise, pain, boredom) as a way of constructing social behavior, this research work is based on a broader reflection on the epistemology of the social sciences.

 

 Ouvrages

 

 Granger C. (2017), La Saison des apparences. Naissance des corps d’été, Paris, Anamosa.

 

 Granger C. (2015), La Destruction de l’université française, Paris, La Fabrique.

Granger C. et Vanneau V. (2013), Le Vase de Soissons n’existe pas, Paris, Autrement.

 

 Granger C. (2009), Les Corps d’été. Naissance d’une variation saisonnière, Paris, Autrement.

 Direction d'ouvrages et de numéros de revue

Granger C., Le Gall L. et Vignon S., dir. (2020, à paraître), Voter au village. Enquête sur les formes locales de la vie politique, 20e-21e siècles, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

 

Granger C., dir. (2013),À quoi pensent les historiens ? Faire de l’histoire au 21e siècle, Paris, Autrement.

 Granger C., dir. (2012), Histoire par corps. Chair posture charisme, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence.

 

 Granger C., Goetschel P., Richard N. et Venayre S., dir. (2012), L’Ennui. Histoire d’un état d’âme, 19e-20e siècles, Paris, Publications de la Sorbonne.

 

 Granger C., dir. (2016), « Anatomie du charisme », numéro spécial de Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales, n° 1.

 

Granger C., dir. (2014), « Histoire des sensibilités au 20e siècle », numéro spécial de Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 123.

Granger C. et Goetschel P. (2011), « Faire l’événement », numéro spécial de Sociétés & Représentations, n° 32.

Édition critique d’ouvrages

 

Granger C. (2017), L’Art de devenir député et même ministre, par un oisif qui n’est ni l’un ni l’autre [1846], texte de Groiseilliez  F. de présenté et annoté, Paris, Librio/J’ai lu.

 

 Granger C. (2016), Les Émeutes raciales de Chicago. Juillet 1919 [1919], texte de Sandburg C. présenté et annoté, Paris, Anamosa.

 

 Granger C. (2012), La Question sexuelle exposée aux adultes cultivés [1906], texte de Forel Dr A. présenté et annoté, Paris, Autrement.

 Articles dans des revues à comité de lecture

 Granger C. (2020, à paraître), « De quoi un corps peut-il bien être l’aveu ? », Hypothèses 2020, n° 23.

Granger C. (2019), « Orchestrer les calendriers. L’école, l’État et la question des grandes vacances, 1880-1914 », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 226-227, p. 86-103.

Granger C. et collectif (2019), « “Si le roi savait…” Note sur la sociologie des sciences et des techniques », Tracés. Revue de sciences humaines, n° 18, p. 89-98.

Granger C. (2019), « “Mon père, ce terroriste”, à propos de Fatherland », 20&21. Revue d’histoire, n° 141, p. 197-206.

Granger C. (2018), « Compter les pardessus. Essai sur la variation saisonnière des pratiques d’apparence », Modes pratiques. Revue d’histoire du vêtement et de la mode.

Granger C. (2017), « “Cette chose exquise”. Naissance des vacances ouvrières, 1900-1914 », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 136, p. 21-41.

Granger C. (2017), « Faut-il croire aux dieux de la pluie ? », Communications, n° 101, p. 75-90.

Granger C. (2017), « Les prospérités du fouet : la flagellation ou la logique de l’excès », Terrain, n° 67, p. 128-147.

Granger C. (2016), « Anatomie du charisme » [collectif], Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales, n° 1, p. 5-10.

Granger C. (2016), « L’admiration. Exercice sur une “rature” de Proust », Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales, n° 1, p. 68-85.

Granger C. (2016), « Comment développer son charisme », Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales, n° 1, p. 102-109.

Granger C. (2016), « Conjurer le silence », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 130, p. 175-181.

Granger C. (2014), « Le désordre des plages, ou la difficile émergence d’un territoire à part, 1920-1940 », Mondes du tourisme. Revue pluridisciplinaire de recherche, n° 9, p. 68-79.

Granger C. (2014), « Le monde comme perception », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 123, p. 3-20.

Granger C. (2014), « “L’expression des émotions et la société” de Maurice Halbwachs », Vingtième Siècle, n° 123, p. 39-48.

Granger C. (2014), « Le coq et le klaxon, ou la France à la découverte du bruit, 1945-1975 », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 123, p. 85-100.

Granger C. (2014), « Retour sur la méthode », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, n° 123, p. 173-191.

Granger C. (2012), « Les loisirs dans la République. Genèse d’une question de société dans la France du 20e siècle », Society & Leisure/Loisir & société (Québec), n° 35-2, p. 361-392.

Granger C. (2012), « “La petite lanterne du progrès”. Instituteurs et éducation populaire aux marges de Paris, 1890-1914 », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 116, p. 69-80 (Traduction : « The “Little Lantern of Progress”: Primary School Teachers and Adult Education in the Outskirts of Paris (1890-1914) », Cairn international).

Granger C. et Goetschel P. (2011), « Faire l’événement, un enjeu des sociétés contemporaines », Sociétés & Représentations, n° 32, p. 9-23.

Granger C. (2011), « Le match et la grève. Ou les usages militants de l’événement (années 1970) », Sociétés & Représentations, n° 32, p. 113-134.

Granger C. (2011), « Voir l’événement. Roman graphique et narration historique », Sociétés & Représentations, n° 32, p. 157-166.

Granger C. (2011), « Les lumières du stade. Football et goût du spectaculaire dans l’entre-deux-guerres », Sociétés & Représentations, n° 31, p. 107-125.

Granger C. (2010), « Du relâchement des mœurs en régime tempéré. Corps et civilisation dans l’entre-deux-guerres », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 106, p. 115-125.

Granger C. (2008), « Batailles de plage. Nudité et pudeur dans l’entre-deux-guerres », Rives méditerranéennes, n° 30, p. 115-152.

Granger C. (2007), « École républicaine et vacances scolaires en 1900 », Cahiers d’histoire [du ministère de la Jeunesse et des Sports], n° 3, p. 58-74.

Granger C. (2004), « L’Occupation et la littérature d’entre-deux-mondes.Autour du Passe-muraille de Marcel Aymé, 1943 », Panoramiques, n° 67, p. 162-169.

Granger C. (2004), « (Im)pressions atmosphériques. Histoire du beau temps », Ethnologie française, n° 34/1, p. 123-129.

Granger C. (2003), « Le corps en vacances. Culture somatique et sentiment de soi 1930-1970 », Hypothèses 2002, n° 6, p. 59-68.

Granger C. (2003), « L’individu et les aventures du corps. Pistes, enjeux, problèmes », Hypothèses 2002, n° 6, p. 15-27.

 Chapitres d'ouvrages

Granger C. et Le Gall L. (2020, à paraître), « Parties de campagne », in Granger C., Le Gall L. et Vignon S. (dir.), Voter au village. Enquêtes sur les formes locales de la vie politique, 20e-21e siècles, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

Granger C. (2020, à paraître), « La citoyenneté au coin de la rue. D’une bagarre au village comme ressource d’intellection du politique », in Granger C., Le Gall L. et Vignon S. (dir.), Voter au village. Enquêtes sur les formes locales de la vie politique, 20e-21e siècles, Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion.

Granger C. (2019) « Comment peut-on encore faire science ? Universitaires et liberté de la recherche en régime néo-libéral », in Duclos M. et Fjeld A. (dir.), Liberté de la recherche. Conflits, pratiques, horizons, Paris, Kimé, p. 197-207.

Granger C. (2018), « Une révolution de l’œil. Lumière électrique et gouvernement du visible, 1870-1914 », in Ortar N. et Subrémon H. (dir.), L’Énergie et ses usages domestiques. Anthropologie d’une transition en cours, Paris, éd. Pétra, p. 37-60.

Granger C. (2018) « Nom exotique, mémoire française. La station de métro de Bir-Hakeim », in Venayre S. (dir.), Paris, théâtre des opérations. Sur les traces des guerres lointaines, Paris, Seuil, p. 102-109.

Granger C. (2018) « Reconnaître la défaite. Le square des Anciens-combattants d’Indochine », in Venayre S. (dir.), Paris, théâtre des opérations. Sur les traces des guerres lointaines, Paris, Seuil, p. 234-241.

Granger C. (2017) « Montre » et « Tatouage », in Singaravélou P. et Venayre S. (dir.), Histoire du monde au 19e siècle, Paris, Fayard, p. 496-500 et p. 517-521.

Granger C. (2017), « L’ABC de la politique », postface à Groiseilliez F. de, L’Art de devenir député et même ministre, par un oisif qui n’est ni l’un li l’autre [1846], Paris, Librio, p. 97-109.

Granger C. (2016), « L’Amérique et le démon de la race », préface àSandburg C., Les Émeutes raciales de Chicago, Juillet 1919, Paris, Anamosa, p. 7-82.

Granger C. (2016), « Ceux des cimes », préface à Duez J.-B., Les Cordées du vent. Anthropologie de l’altitude, Paris, Hermann, p. 7-18.

Granger C. (2014), « Un pays sous le choc des années de crise », in Collectif, L’Atlas de la France et des Français 2014, Paris, éditions Le Monde-La Vie, p. 52-55.

Granger C. (2014) « Children of the Otium. How the French got leisured », in Hasebrink B et Riedl P.P. (dir.),Muße im Kulturellen Wandel. Semantisierungen, Ähnlichkeiten, Umbesetzungen, Berlin, De Gruyter, p. 279-303.

Granger C. (2013), « Le soleil, ou la saveur des temps insoucieux », in Corbin A. (dir.), La Pluie, le Soleil et le Vent. Histoire des sensibilités au temps qu’il fait, Paris, Aubier, p. 37-68.

Granger C. (2013), « “Une cité fantasque”. Plages, entre-deux-guerres », in Aoustin A., Chavanne B. et Lebossé C. (dir.), Plaisirs de l’eau. Plage et loisirs dans la première moitié du 20e siècle [catalogue de l’exposition au musée des Beaux-arts de Nantes], Lyon, éditions Fage, p. 22-27.

Granger C. (2013), « Science et insouciance de l’histoire », in Granger C. (dir.), À quoi pensent les historiens ? Faire de l’histoire au 21e siècle, Paris, Autrement, p. 4-23.

Granger C. (2013), « L’imagination narrative, ou l’art de raconter des histoires », in Granger C. (dir.), À quoi pensent les historiens ?, Paris, Autrement, p. 149-164.

Granger C. (2012), « Deux siècles d’ennui », in Goetschel P., Granger C., Richard N., Venayre S. (dir.), L’Ennui. Histoire d’un état d’âme, 19e-20e siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, p. 5-19.

Granger C. (2012), « Parlons sexe », préface à Forel A., La Question sexuelle exposée aux adultes cultivés [1906], Paris, Autrement, p. 5-24.

Granger C. (2012) « Le sens du relâchement. Corps et civilisation dans l’entre-deux-guerres », in Deluermoz Q. (dir.), Norbert Elias et le 20e siècle. Le processus de civilisation à l’épreuve, Paris, Perrin, p. 237-260.

Granger C. (2012), « “Le passé est un immense corps” », in Granger C. (dir.), Histoire par corps. Chair, posture, charisme, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, p. 7-19.

Granger C. (2012), « La jeune fille aux seins nus », in Granger C. (dir.), Histoire par corps, Chair posture charisme, Marseille, Presses universitaires de Provence, p. 131-150.

Granger C. (2012), « Les lieux de saison. Vacances et manières d’habiter au 20e siècle », in Morel-Brochet A. et Ortar N. (dir.), La Fabrique des modes d’habiter. Hommes, lieux et milieux de vie, Paris, L’Harmattan, p. 235-250.

Granger C. (2010), « Paul Dubrule et Gérard Pélisson », in Daumas J.-­C. (dir.), Dictionnaire historique des patrons français, Paris, Flammarion, p. 254-256.

Granger C. (2010), « Réception académique. Du compte rendu dans la maison Histoire », in Goetschel P., Jost F. et Tsikounas M. (dir.), Lire, voir, entendre. La réception des objets médiatiques, Paris, Publications de la Sorbonne, p. 105-114.

Granger C. (2010), « Douleur », in Delporte C., Mollier J.-Y. et Sirinelli J.-F. (dir.), Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine, Paris, PUF, coll. « Quadrige », p. 250-254.

Granger C. (2010), « Événement », in Delporte C., Mollier J.-Y. et Sirinelli J.-F. (dir.), Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 2010, p. 318-320.

Granger C. (2004), « La plage a-t-elle un genre ? 1945-70 », in Bard C. (dir.), Le Genre des territoires. Féminin, masculin, neutre, Angers, Presses de l’université d’Angers, p. 241-253.

Granger C. (2003), « Le genre prend-il des vacances ? Visions et divisions sexuelles du temps libre (1950-1975) », in Capdevila L., Cassagnes S., Cocaud M., Godineau D., Rouquet F. et Sainclivier J. (dir.), Le Genre face aux mutations. Masculin et féminin, du Moyen Âge à nos jours, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, p. 361-371.

Direction de séminaires de recherche et de colloques internationaux

Granger C., Fabre C. et Marly M. (2019), L’Europe et la différence des corps. Interaction ordinaires en contexte impérial, journée d’étude, Labex EHNE et Université Panthéon-Sorbonne.

Granger C., Bourguignon A. et Fabre C. (2019), Lire les corps : sociologie et histoire, séminaire de recherche, ENS Ulm/EHESS.

Granger C. et Goetschel P. (2017-2019), Histoire et culture sonore, séminaire de recherche, Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, Université Paris 1/CNRS.

Granger C., Goetschel P., Richard N. et Venayre S. (2007), L’Ennui 19e-20e siècles, approches historiques, colloque international tenu à la Sorbonne, organisé en partenariat avec le CNRS, Paris 1, EHESS et Muséum national d’histoire naturelle.

Granger C., Tétard F., Besse L. et Goetschel P., Penser les loisirs au 20e siècle, 2006-2008, atelier de recherche, Centre d’histoire sociale du 20e siècle, Université Paris 1/CNRS.

Granger C. et Goetschel P. (2006), Faire l’événement, séminaire de recherche, UMR 8054, Centre d’histoire sociale, Université Paris 1/CNRS.

Granger C. et Goetschel P. (2004-2005), Le corps à l’épreuve, séminaire de recherche, UMR 8054, Centre d’histoire sociale, Université Paris 1/CNRS.

Granger C. (2001) L’individu et les aventures du corps, journée d’études organisée dans le cadre de l’École doctorale d’histoire de Paris 1, conclusion de Georges Vigarello.

 

Responsabilités scientifiques

 

- Depuis 2015 : Membre de la rédaction et du comité de lecture de la revue 20&21. Revue d’histoire (anciennement : Vingtième siècle. Revue d’histoire)

 - Depuis 2018 : membre de la rédaction et du comité de lecture de la revue Zilsel. Science, technique et société

- Co-fondateur de la revue Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales

- Directeur de collection « Le mot est faible », éditions Anamosa.